Chargement du graphique... (utilise javascript)

Période Changement (USD) Changement (%)

Combien valait 1 bitcoin en 2009 ?

En 2009, le bitcoin n’était encore sur aucune plateforme d’échange. Le premier enregistrement de son cours a été réalisé en 2010. Techniquement, on peut donc dire que le bitcoin valait 0 $ lors sa première année d'existence.

Combien valait 1 bitcoin en 2010 ?

En 2010, le bitcoin n'a même pas dépassé 1 $ de valeur ! Lors de cette année, son cours le plus haut était de 0,39 $ !

Comment le cours du bitcoin est-il déterminé ?

Le cours du bitcoin est mesuré en face de monnaies fiduciaires telles que le dollar américain (BTCUSD), le yuan chinois (BTCCNY) ou encore l’euro (BTCEUR). Ainsi, le bitcoin apparait de manière plus ou moins similaire à toute autre valeur sur les marchés boursiers étrangers.

Toutefois, au contraire des monnaies fiduciaires, il n'y a pas de cours officiel pour le bitcoin : seulement des moyennes basées sur les cours des plateformes de change. Bitcoin Average et CoinDesk sont deux des plateformes rapportant le prix moyen. Il est tout à fait normal que le bitcoin se trouve à un prix légèrement différent de la moyenne sur une plateforme de change donnée.

En laissant ces écarts de côté, quels sont les facteurs déterminant le cours du bitcoin ?

L’offre et la demande

D’une manière générale, la réponse à la question ´ Pourquoi ce prix ? ª est ´ l’offre et la demande ª. La formation d’un cours se place au point de rencontre de la demande des acheteurs et de l’offre des vendeurs. En adaptant ce modèle à Bitcoin, il parait clair que la majorité de l’offre est contrôlée par les premiers acheteurs et par les mineurs.

Offre

La conception de Bitcoin s’est inspirée de la rareté de l’or afin d’avoir une offre fixe de 21 millions de coins. Plus de la moitié d’entre eux ont déjà été produits.

De nombreuses personnes ayant adopté Bitcoin dans ses premiers pas ont été suffisamment intelligentes (ou chanceuses) pour en gagner, acheter ou miner d’énormes quantités avant que le bitcoin n’obtienne une valeur significative. La plus célèbre de ces personnes est Satoshi Nakomoto, le créateur de Bitcoin. Il est estimé que Satoshi possède 1 million de bitcoins, soit environ 4,75 % de la totalité de l’offre (21 millions). Dans le cas où Satoshi relâcherait ces bitcoins sur le marché, l’excédent d’offre ferait chuter le cours. La même chose s’applique pour chacun des principaux détenteurs. Toutefois, tout individu un peu sensé cherchant à maximiser son retour sur investissement répartira plutôt ses ventes au gré du temps afin de minimiser l’impact sur le prix.

À l’heure actuelle, les mineurs produisent aux alentours de 3 600 bitcoins par jour. Ils en revendent une partie afin de couvrir, entre autres, les dépenses en électricité. Le coût électrique quotidien pour toutes les opérations de minage est estimé à 500 000 $. En divisant cela par le cours actuel du BTCUSD, nous obtenons une estimation du nombre maximum de bitcoins que les mineurs mettent quotidiennement sur le marché.

Demande

Avec une récompense de minage actuelle de 12,5 BTC, l’offre en bitcoins augmente d’environ 3,9 % par an. Ce taux diminuera grandement en 2020, lorsque la récompense sera encore diminuée de moitié. Le fait que le cours du bitcoin est constamment en train de monter malgré son inflation (et qu’il a augmenté lorsque la récompense était de 50 BTC !) indique que la demande est extrêmement élevée. Tous les jours, les acheteurs absorbent les milliers de coins mis en vente par les mineurs et par d’autres vendeurs.

Un moyen fréquemment utilisé d’évaluer la demande d’un nouveau venu sur le marché est de surveiller les données de Google trends data (de 2011 à maintenant pour le terme de recherche ´ bitcoin ªù. La manière dont le public s’intéresse à ce sujet a tendance à avoir un lien étroit avec son prix. De hauts niveaux d’intérêts de la part du public peuvent exagérer le cours de l'action : les rapports des médias sur le cours grimpant du bitcoin attirent des spéculateurs peu informés et avares, ce qui crée une boucle. Généralement, ce genre de comportement se suit d’un effet bulle, puis d’un crash. Bictoin a déjà fait deux fois l’expérience de tels cycles et en verra très probablement d’autres.

Graphique généré sur TradingView.com

Moteurs de l’intérêt

Au-delà des spécialistes (qui ont été à la base attirés par Bitcoin pour des raisons techniques, économiques et politiques), l’intérêt du grand public a généralement été stimulé par des blocus financiers et par les crises des monnaies fiduciaires.

Blocus financiers

Le premier de ces blocus était probablement celui instauré en 2010 sur WikiLeaks dans lequel VISA, MasterCard, Western Union et PayPal ont arrêté de faire le traitement des dons à WikiLeaks. En suivant les conseils de Satoshi, Julian Assange décida de ne pas accepter les bitcoins jusqu’à mi 2011. Cet évènement a toutefois montré à tout le monde la valeur unique des bitcoins en tant que monnaie électronique résistante à la censure.

Le dernier de ces blocus s'est passé lorsque MasterCard et VISA ont placé Backpage.com sur liste noire. Ce site de petites annonces liste, entre autres, des services réservés aux adultes. Les fournisseurs de service pour adulte dépendant de telles publicités n’ont aucun autre moyen de les payer qu'avec Bitcoin.

En parlant des sujets que les banques ne souhaitent pas toucher (tout du moins d’une manière ouverte), il est difficile de ne pas parler du marché noir des drogues. Alors que Silk Road - le plus (im)populaire des sites - a été fermé, l’échange de marchandises illégales contre des bitcoins continue sans problème sur le darknet. Même si seulement environ 5 % des consommateurs anglais ont admis acheter des produits narcotiques avec Bitcoin, ce chiffre est très probablement sous-estimé (à cause des risques). Finalement, l'exposition des marchés du darknet par les médias a aussi probablement contribué à porter Bitcoin à l’attention de beaucoup de personnes qui n’en auraient autrement jamais entendu parler.

Crises des monnaies fiduciaires

Graphique généré sur TradingView.com

Un portefeuille Bitcoin peut être beaucoup plus sûr qu’un compte en banque traditionnel. Les Chypriotes s’en sont bien rendus compte lorsqu’ils se sont fait confisqués leurs économies début 2013. Cet évènement a conduit a une hausse des cours, car les personnes souhaitant économiser se sont mis à reconsidérer les risques des banques classiques et ceux de Bitcoin.

La Grèce a été le domino suivant à tomber, puisque des contrôles stricts sur les capitaux ont été imposés en 2015. Les Grecs étaient alors soumis à une limite de retrait quotidienne de 60 Ä. Le bictoin a alors encore une fois montrer sa valeur en tant que monnaie dépourvue de contrôle central.

Très peu de temps après la crise grecque, la Chine a commencé à dévaluer le yuan. À l’époque, les épargnants chinois se sont retournés sur Bitcoin pour protéger leurs économies.

Graphique du bitcoin en 2015 par Tyler Durden de Zero Hedge.

La situation argentine est actuellement un des éléments influençant positivement le cours du bitcoin. En effet le nouveau président Mauricio Macri s’est engagé à mettre fin au contrôle des capitaux, ce qui permettrait d’éliminer la grande disparité entre les taux de change peso/USD officiels et du marché noir. Les Argentins pouvant acheter des bitcoins avec des dollars en provenance du marché noir n’auraient donc aucun problème financier.

Manipulation des marchés

Aucune discussion sur le cours du bitcoin ne pourrait se terminer sans mentionner le rôle que la manipulation des marchés joue sur la volatilité du cours. À l’époque le bitcoin était à sa plus haute valeur (1 000 $) et cela était en partie dû à des algorithmes de trading automatisés (des ´ bots ª) qui tournaient sur la plateforme Mt. Gox. De nombreuses preuves suggèrent que ces bots fonctionnaient de manière frauduleuse sous la direction de Mark Karpeles afin de faire monter le prix avec des fonds imaginaires.

Mt. Gox était à l’époque la plus grande des plateformes de change de bitcoins et le leader incontesté du marché. Comme il existe maintenant beaucoup de grandes plateformes d’échange, si une s’avérait mauvaise, cela n’aurait pas autant d’influence sur le cours.

Principaux risques de baisse

Il est bon de répéter que Bitcoin n'est qu’un projet expérimental et est donc plutôt risqué. De nombreux facteurs peuvent avoir une influence négative sur le prix, dont (essentiellement) le risque légal de voir un des plus gros gouvernements bannir ou réguler le business de Bitcoin. Le risque que le réseau Bitcoin change aussi la manière dont il se développe peut aussi être un élément affectant le cours. Finalement, l’émergence de nouvelles monnaies rentrant en compétition - qui pourraient obtenir l’appui de grandes banques (centrales) - pourrait aussi faire perdre des parts de marché à Bitcoin.

Anomalies dans le cours

Parfois, le cours sur une plateforme d’échange peut être complètement différent du cours faisant le consensus. Cela s’est déjà produit sur des périodes prolongées, comme lorsque qu'avant la chute de Mt. Gox ou, plus récemment, sur la plateforme Gemini des frères Winkelvoss.

À la mi-novembre 2015, le BTCUSD a atteint 2 200 $ sur Gemini, alors qu’il valait environ 330 $ sur d'autres plateformes. Les échanges furent plus tard annulés. De tels évènements se produisent de manière occasionnelle sur les plateformes de change et sont dus soit à des erreurs humaines, soit à des erreurs logicielles.

Au bout du compte, le bitcoin ne vaut que ce que les gens sont prêts à le vendre et prêts à l'acheter. C'est même en fait plutôt en rapport avec la psychologie humaine qu'avec du calcul pur et dur. Ne laissez pas vos émotions dicter vos actions sur le marché : il vaut mieux se définir une stratégie et s’y tenir.

Dans le cas où votre but serait d’accumuler des bitcoins, une bonne méthode est de mettre une somme d'argent de côté tous les mois pour acheter des bitcoins, quel que soit leur cours. Au fil du temps, cette stratégie connue sous le nom d’investissement programmé vous permettra d'accumuler des bitcoins à un prix moyen convenable, sans vous stresser à essayer de prédire comment le cours du bitcoin va fluctuer.